Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Opération RÉCITS D'OPÉRATION
Sujet: [url=#t875] 

RÉCITS D'OPÉRATION

[/url].
dans le forum: 
Page 63 sur 63
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 61, 62, 63
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet RÉCITS D'OPÉRATION Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Heliotropehors ligne
Avatar

Inscrit le: 28.08.12
Messages: 1741
Basedow
Drôme
féminin
60+
Message:

Message

 (p440739)
Posté le: 07. Déc 2016, 09:03
Répondre en citant

A ta disposition si tu en ressens le besoin !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Heliotrope
Tchoupettehors ligne
Inscrit le: 20.09.15
Messages: 23
Alsace
féminin
Message:

Message

 (p441083)
Posté le: 12. Déc 2016, 11:00
Répondre en citant

Oui mon "expérience" de 1ère opération n'a pas été super, mais bon, comme j'ai l'habitude de ne pas être chanceuse, je ne m'en étonne guère et au final tout c'est bien passé...

Heliotrope, je crois que l'hôpital de Supervalou a fait mieux que le mien...
On se retrouve dans un environnement que l'on ne connaît pas et qu'on appréhende et on se fait balloter d'un service à l'autre.
Je comprends les infirmières, beaucoup de travail et pas assez de moyens (je reste compréhensive) mais d'un autre côté, faut aussi que le personnel se mette à notre place.

Seva21, le doc m'a fait un arrêt de 3 semaines, j'ai repris le travail le 28 novembre dernier. Il faut dire que même si c'était pas la grande forme, j'avais besoin de sortir... Very Happy J'entame ma 3ème semaine de boulot, je fais doucement, c'est surtout la fatigue et les maux de tête, l'impression d'être là sans vraiment être là, je suis en mode "automatique" Laughing

Supervalou, l'on m'a également transmis un questionnaire par mail, je n'ai pas noté trop sévèrement, mais les remarques ont été transmises...A ta place, cela aurait également été un questionnaire d'insatisfaction. L'impression d'être de trop dans chaque service, surtout que tu n'étais pas en forme. Ne s'agissant pas d'une opération d'"urgence" mais programmée, il devrait un peu mieux organiser leur planning...
En tout cas, je te souhaite un bon rétablissement, le pire est derrière toi (n'hésite pas à relancer les docs pour le résultat de tes analyses, si je ne l'avais pas fait, j'attendrais encore...) Laughing
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Tchoupette
MissThors ligne
Inscrit le: 13.08.16
Messages: 23
Message:

Message

 (p442948)
Posté le: 13. Jan 2017, 17:13
Répondre en citant

Alors je me suis fait opérer le 10 janvier à l'hôpital privé des peupliers à Paris.
Je suis rentrée le 9 à 15h.
Une fois passée à l administration, je suis allée à l'étage pour rejoindre la chambre qui m est attribuée. Là tout est prêt et propre. Mon nom est sur le lit. Je dois voir l'infirmière du service plus tard qui doit tout m'expliquer le déroulement de mon sejour.... Elle je l'attends encore!
Par la suite un défilé de personnes pour la tension, prise de sang, cardio, anesthésiste... tout le monde est très gentil mais quand je pose quelques questions sur les détails du déroulement et de la suite, savoir à quelle heure on m'opére, tout le monde me dit de poser les questions à l'infirmière qui viendra après... C est quand après?

Finalement, à force de demander, qq'un va se renseigner et revient me dire que je serai opérée le lendemain à 8h. Je suis la première. Levée 2h plus tôt. Je dois me laver le soir avec de la chloro.. qqch... j ai oublié le nom et le lendemain matin aussi. J'avais mon sèche cheveux Wink et mes affaires de toilettes car ils ne filent rien: ni serviette ni savon à part le produit.


A 6h le lendemain une infirmière ou aide soignante (ça j'ai toujours pas vraiment compris qui était qui) vient me reveiller et me dit de me laver avec le produit et de me mettre en tenue pour l'opération: chemise en papier qui s'ouvre par derrière, petite culotte en papier ( ça c'est bien), charlotte et chausson. Ça y est je suis prête!
J attends qu'on vienne me cherche. Je crois que je suis plutôt détendue. Pas eu de comprimé à prendre. Etrangement j ai juste peur d'avoir froid au bloc et d'avoir des douleurs cervicales après l'opération. Je sais (pour avoir lu vos comptes rendu) que l'opération n est pas très douloureuse.

Finalement un brancardier vient me chercher. Il n'a pas l'air très sympathique, pas méchant non plus mais ni très souriant ni très bavard. Bon il m'emmène et ferme ma chambre à clé derriere moi... ça aussi c est bien ( j avais lu qu'il y avait pas mal de vol dans cet hôpital... de toute facon en prévision je n'avais rien avec moi... ils ont donc résolu le problème).

On me transporte au bloc. Là c'est l'effervescence. Mais chaque personne que je croise me dit bonjour et me demande comment ça va. Tout le monde s'affaire dans les couloirs. Chacun sait ce qu'il doit faire ou presque... c'est une belle machine. Je suis dans le couloir, on prépare le brancard où je serai installée pour l'opération. Puis on me dit de m'y installer. Une fois installée, un des 2 brancardiers qui ont préparé le brancard dit a l'autre qu'il a mal mit le drap et lui rexplique comment faire. L'autre prend ça à la légère et dit que c'est pas grave. Le plus âgé lui dit que non faut faire les choses correctement, il ne faut pas de pli... Là j'interviens et dis que je suis d'accord. Le plus jeune répond que comme ça je me souviendrais de lui... sic... je lui dit que je préfère me souvenir de lui parce qu'il aura fait les choses correctement. Là je suis reconnaissante envers le plus expérimenté qui arrange tout.

Là j'attends. On me mets dans un sas pré opératoire. Super, je n'ai pas froid. J'attends et je regarde ce qui se passe autour de moi. Puis on me fait rentrer dans le bloc. L anesthesiste arrive. C est celle que j'avais vu en consulte. Elle me redit toutes les recommendations dont je lui avait fait part et m'installe des petits coussins sous les talons, elle sais que j ai les dents fragiles, et suis suceptible d'avoir des douleurs aux épaules et aux coudes. Elle va faire attention.
Le médecin assistant arrive, puis le médecin qui va m'opérer. Il me dit que tout va bien se passer. Et me demande mes echo de la thyroide. Je lui dit qu'elles sont restées dans ma chambre car personne n est venue les chercher ( toujours cette infirmiere qui n est pas passée)
Il envoie qu'un les chercher. On me mets un masque a oxygène. Je demande si ça va commencer. Personne ne me répond.
Finalement je me reveille dans la salle de reveil. C est fini... ça tire un peu qd j'avale mais ça va. L'opération à durée environ 1h30 me dit on. Pas de redon.
On me remonte vers midi. Je ne suis pas très fatiguée... super je n'ai pas mal aux cervicales.

Très rapidement on m'apporte un bouillon, une compote et un yaourt. Tout passe très bien même si ça tire un peu. Bien moins douloureux qu une angine car ça tire devant... pas dedans la gorge.

Je prends mon téléphone pour savoir à quoi ça ressemble. Et la surprise j ai le menton tout rouge avec un bon gros pansement au niveau du cou. J essaye de faire partir le rouge mais ça ne marche pas. On me dit queaça s'enlève avec de l'eau et du savon.
Exacte. Mes parents arrivent et m'accompagnent ds la salle de bain. Ça part! Pas de vertige au levé tout va bien. Je parle.
En soirée re bouillon et prise de tension. On me demande si jai mal. Non pas trop. Je crois que j'ai plus peur d'avoir mal que ce que j ai réellement mal. Il est qd même difficile de tourner ou de lever la tête. J ai l'impression que c'est le pansement qui tire sur le cou plus que l'incision elle meme.
Le soir le chirurgien passe et me dit que tout s'est bien passé. Il n'a enlevé que le lobe gauche où il y avait le nodule. Le bout est partie a l anapath mais pour lui rien de suspect. Il faudra attendre les résultats définitifs qd même. Je sortirai le lendemain vers 11h ou apres avoir revu le chirugien dans l apres midi. Je dit preferer revoir le chir avant de partir. Le soir je prepare les questions a poser sur un bloc note

On me donne du dafalgan, du tramadol et un autre comprimé plus fort pour la nuit. A moi de gérer selon la douleur. J ai commencé par le tramadol car ça tire un peu qd meme. Dans la nuit jai pas trop dormi. Ma chambre donne sur la rue... c est tres bruyant. Plus tard jai pris le comprimé plus fort car allongée, ça tire plus surtout si on se met sur le côté.

Le lendemain re prise de tension, mesure du tour de cou qui a grossi mais rien d'alarmant apparemment, c'est normal parrait il... petit dej avec du pain... ca passe...
Apres je ne sais pas ce que je dois faire: m'habiller, attendre...?
A midi on m'apporte un repas.plus consistant mais Vraiment pas bon. Je ne fini pas mon assiette.
Le chirurgien passe vers 14h, rigole en voyant ma liste. Y repond brièvement. Il est pressé. Je demande pour les suite et résultats de l anapath. Il me dit de le rqppeler le mercredi suivant. Qu'il me les donnera par telephone. Je lui demande pour mon arret, il me dit qu'il a tout mit dans le dossier: ordonnance pour les anti douleurs, arrêt et ordonnance pour le bilan sanguin a faire dans 3 ou 4 semaines.

Je demande s'il est normal de ne pas avoir de traitement, il me dit qu'on verra après les prochaines analyses et qu on doit se revoir ds les 3 ou 4 semaines à venir. Qu en fonction de ça on verra si ya besoin de qqch sinon ce sera un suivi regulier chaque anne puis tous les 2 ans. (Comme j'ai lu que les nodules peuvent revenir sur l'autre lobe si pas de traitement car ce que n''a pas pu faire 2 lobes, 1 seul ne le peut pas, ça me fait un peu flipper)
Je me demande si c est moi qui m'en fait trop ou si les toubibs, habitués, ne prennent pas trop ça à la légère...?

Je ne sais toujours pas si je peux partir. Dois je attendre quon me donne le feu vert? De toute facon jai toujours un cathéter sur le dos de ma main. Finalement on vient me lenveler. Je demande si je peux partir, là on ne sait pas, c est la fameuse infirmiere du service qui sait... mais elle est où celle là??? J'envoie mon amie recuperer mon dossier. Finalement je pars.
Un petit tour par l'administration pour regler ma sortie. Ils n'ont toujours pas reçu ma prise en charge. Ca fait 3 fois qu'ils l'envoie par fax. 3 fois que j'appelle ma mutuelle qui n'a toujours rien reçu pour finalement apprendre que la mutuelle ne traite pas les fax mais que les envoie par un logiciel viamedis et que l'hôpital qui n'a pas un bon réseau n a pas le logiciel et qu'ils n'envoient que des fax... le serpent qui se mord la queue... finalement la mutelle accepte de faire directement la prise en charge mais ce ne sera faxé que dans 1 heure. L administration qui est qd meme un peu de mauvaise foi fini par accepter de traiter mon dossier plus tard, me donne mes papiers et me laisse partir en me disant que s'il y a qqch à payer, ils m enverront la facture par courrier.

Bon, voila je rentre chez moi un peu énervée par les derniers événements et les qqs details, ni sans trop comprendre ce que je dois faire avec mon pansement. A priori je dois le garder 3-4 jours puis l'enlever moi même et ne rien faire ni ne rien mettre dessus. Les strips doivent après tomber tous seuls. Je n'ai toujours pas vu l'incision.

Voila, à part ces petits problèmes administratifs tout s'est bien passé. J'espère que la suite aussi se passera bien. Je sais que je suis de nature un peu angoissée mais ce qui me fait peur c est d'avoir des conséquences par la suite type fatigue, prise de poids, et tout ce qu'on peut lire même si on me dit que ce n'est pas obligé. Le chirurgien dit que non mais les témoignages disent autres choses... alors?

Voila de mon expérience.
Courage pour les prochains et bonne année 2017 Very Happy Wink Wink
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: MissT
Cbover63hors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.12.16
Messages: 126
30+
Message:

Message

 (p443012)
Posté le: 14. Jan 2017, 20:28
Répondre en citant

Coucou tout le monde,

Alors moi je me suis fait opérer d'une TT le 11 janvier, à la clinique Jean Perrin de Clermont-Ferrand.
Je suis rentrée le 10 à 15h. J'arrive à la clinique, et on m'emmène à ma chambre, que je partage avec une autre dame qui se fait aussi opérer d'une TT le lendemain aussi. Je suis un peu déçue, je voulais une chambre individuelle pour pouvoir me reposer après l'opération. Mais la dame est gentille et du coup on se détend comme on peut...
Vers 16h notre infirmière passe et nous explique le déroulement du lendemain. ma voisine de chambre sera la 1ère à 8h, et moi je passe à 10h30. On a droit à un goûter Surprised café et biscuit, et à 18h30, on nous apporte notre repas du soir. Je suis surprise car c'est très bon !! Ensuite je passe à la douche à la bétadine, puis c'est le défilé : infirmière pour la prise des constantes, le chir qui nous ré-explique l'opération et les risques et suites possibles, puis l'anesthésiste. Et là souci avec ma voisine qui est allergique à un des produits d'anesthésie, son opération est reportée à 11h. Moi, ça ne change pas. Je ne suis pas très stressée, on discute un peu on regarde la télé. L'infirmière passe une dernière fois pour nous expliquer qu'à partir de minuit on doit rester à jeun, elle nous propose un cachet pour dormir, je refuse je me sens plutôt détendue..

Je dors pas trop mal, l'opération me semble loin... Réveil à 8h par l'infirmière. Je repasse à la douche à la bétadine et je me sèche les cheveux, ils sont horribles ça me déprime ! (comme quoi j'étais pas stressée par la TT !! Shocked ). J'attends qu'on vienne me chercher. 10h30, toujours rien... Finalement un brancardier arrive à 10h50 et on rejoint à pied une salle pré-opératoire. Ma voisine de chambre me rejoint 15min plus tard. Et la on attend encore... Au bout de 20 min une infirmière vient me chercher : charlotte, chausson et on part au bloc.
L'ambiance est détendue, je parle soldes avec l'équipe du bloc. Very Happy Je m'installe sur la table, et là c'est partie pour le branchement des électrodes et de la voie veineuse sur la main. Je ne sens rien, j'ai eu un patch anesthésique. L'anesthésiste est sympa, il me dit de penser à une image de rêve, on parle 5min de Tahiti, des Maldives, des Seychelles et d'une nounou pour garder les enfants et être tranquille Laughing . Puis on me met le masque à oxygène, je respire une dizaine de fois.

J'ouvre difficilement les yeux. J'ai encore sommeil. Il est 15h à l'horloge. J'ai envie de faire pipi. Une infirmière arrive, elle me dit doucement que tout s'est très bien passé et que je suis en salle de réveil. C'est donc fini ? Oui. Est-ce que j'ai mal ? Non, je suis d'ailleurs étonnée qu'on m'ait opérée ! 30 minute plus tard, ma voisine de chambre arrive sur son lit. On nous a mis sous oxygène, c'est très désagréable. A 16h30, on nous renvoie dans nos chambres. Je commence vraiment à émerger à ce moment. L'infirmière enlève l'oxygène. Ma voisine le garde, elle est fumeuse, sa saturation n'est pas top. Moi ça va. J'ai la perfusion plus les anti-douleur, et mal à la gorge. Et ils m'ont éclaté la lèvre avec l'intubation Crying or Very sad Je teste ma voix : Bonnie Tyler Laughing L'infirmière me lève pour que j'aille faire pipi, ma tête tourne un peu mais ça va. J'ai très soif, mais on ne sera autorisé à boire que le lendemain Shocked . La nuit est difficile, j'ai très mal à la gorge, et on vient toutes les 2heures nous prendre nos constantes. Je ne pense qu'à boire et manger !! Une junkie en manque !!!
Je me réveille très fatiguée le lendemain. Prise de sang, constante et "test à l'eau". Tout se passe bien quand j'avale. L'anesthésiste et le chir repassent et se félicitent du bon job accompli. Franchement j'ai tellement mal à la gorge et au cou / cervical que j'ai juste envie de les envoyer balader !!!
A midi, on ne mange toujours pas Shocked j'ai trop faim ! J'ai les mains qui fourmillent, l'infirmière me donnent du calcium, ma calcémie est faible. Le soir on a enfin le droit de manger, et c'est drôlement bon ! La nuit se passe très bien. Le lendemain, ma voisine part, moi j'ai droit à un jour de plus, ma calcémie continue de baisser... La dose de calcium est augmentée.
Je trouve la journée longue : je suis en forme, je n'ai quasiment plus mal, et ils m'ont enlevé une partie des agrafes. Mon cou est quand même bien enflé, ça inquiète l'interne. Il appelle le chir, qui lui explique que j'avais un nodule très gros et que ma thyroïde était bien gonflée, du coup "la zone a été bien traumatisée, y'a eu un sacré truc à enlever, c'était pas de la rigolade"... classe. En fait le nodule était pus gros que prévu et ma thyro bien gonflée. J'ai un sacré bleu quand même : ça descend jusqu'aux seins. Mais je marque vite...
Nuit calme.
Le lendemain, petit dej. j'attends avec impatience les résultats de la pds et ma calcémie. je veux sortir !!
L'infirmière arrive enfin, les résultats sont Ok, Very Happy Je vais pouvoir sortir ! On m'enlève les dernières agrafes, et on me donne toutes les ordo. J'ai un arrêt de 15 jours. Mon traitement de lévo n'est pas modifié : 87.5. L'interne me dit que ma thyroïde était atrophiée, et donc que le lévo compensait en totalité ma thyroïde... Je reste perplexe. J'ai droit au suivi de la calcémie et j'ai une ordo pour le pansement de la cicatrice. Je sais pas trop quoi en faire, l'infirmière m'a dit de la laisser à l'air libre ??
Il est 11h30, je prends un taxi et rentre à la maison.
Les enfants sont heureux ! Moi aussi !
L'opération s'est bien passée, je n'ai plus de thyroïde, ça fait 10 ans que je savais que j'allais être opérée. Je suis soulagée : une bonne chose de faite.
Maintenant reste plus qu'à suivre la calcémie et la TSH.
RdV dans 1 semaine chez mon médecin traitant pour la calcémie, puis dans 4 semaines chez le chir et dans 4 mois chez l'endocrino.

Finalement, c'est pas si terrible ! Wink Je me sens plutôt bien. J'ai même pris ma voiture pour aller chercher mes médicaments...

Bon courage aux suivantes !!
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Cbover63
Elleohors ligne
Avatar

Inscrit le: 11.01.17
Messages: 9
Nodule Toxique Lobe ...
PACA
féminin
40+
Message:

Message

 (p443457)
Posté le: 20. Jan 2017, 11:28
Répondre en citant

Suite à la détection d'un nodule très toxique de 3cm dans le lobe gauche avec Hyperthyroïde frustre (infra-clinique), je me suis faite opérée le 06 Janvier 2017 pour une Lobo-isthmectomie gauche.
Les examens et diagnostics pré-opératoire :
Echographie thyroîdienne : Nodule 3cm unique
Bilan biologique : La TSH est effondée, prise de poids, Hyperthyroîdie frustre. ce bilan permet d'écarter certaines maladies également (basedow entre autres)
Cytoponction : Nodule classe 2 Bethesda
Scintigraphie : Nodule très toxique.

Opération : Lobo-isthmectomie gauche
Une douche à la bétadine Scrub la veille au soir à 21h, une seconde à 07h du matin chez moi.
Je suis entrée à la clinique à 10h00, le secrétariat nous informe de la prise en charge mutuelle et nous devons régler les + tels que les surplus)
Je dois être opérée vers 12h00. L'infirmière me pose toutes les questions usuelles (mon nom, prénom, âge, allergies, de quoi je vais être opérée, ...) On m'informe que tout est pris en compte au niveau de mes dents fragiles et de mes épaules (capsulites retract°)
Dans ma petite chambre provisoire, j'enfile la tenue opératoire.
On m'annonce un léger retard, on viendra me chercher à 13h.
On me mets dans un sas d'attente, on me pose un bracelet (comme les nouveaux-nés !) un cathéter, et on me repose les mêmes questions usuelles au moins 5 fois : L'anesthésiste, son assistant, infirmière de bloc, son assistante, l'assistant du chir ...) Ils/Elles se présentent chacun leur tour et m'informent qu'ils seront de la partie. On me pose une charlotte sur la tête, puis c'est au tour du chirurgien de reposer toutes questions, il dessine sur mon cou, une petite blague par ci par là et nous voilà dans la salle d'op. remplie de machines, de tuyaux en tous genres. Ils prennent soin de me "bloquer" comme une poupée russe, et là le masque fait son effet ...

Je suis en salle de réveil, je n'arrive pas à garder les yeux ouverts, on m'oxygène ... Il y a un homme non loin de moi qui se débat sur son lit, arrache tout, les infirmiers se "jettent" sur lui pour éviter qu'il ne se blesse, et moi par la même occasion ! je remonte dans ma chambre il est 16h (ça c'est mon mari qui me le dit !)
Vers 18h le chirurgien fait une apparition avec un beau sourire en m'annonçant que tout est ok et que ça s'est bien passé, il reviendra demain.

Je suis un peu comateuse, je me force à manger vers 19h30, pour essayer de dissiper les restes de l'anesthésie. J'ai une blessure dans la lèvre inférieure style aphte, elle est enflée (intubation). Je n'ai pas de douleurs aux cervicales, ni aux épaules, ça tire juste légèrement, ouf ...
Les infirmières passeront toutes les 2 heures pour vérifier ma tension, température. J'ai l'oxygène jusqu'au lendemain 5h30 et une intra de Paracétamol.
Je dors par intermittence, 10 minutes puis 1 heure sans dormir ... etc

Petit déj à 08h30, je fais une mini toilette, je passe des vêtements propres.
Les infirmières m'annoncent ma sortie vers 12h30, youpi, ils/elles sont tous gentils et compétents, mais ma maison et ma chambre sont plus douillettes !

Le chirurgien sera là à 12h30, la cicatrice : 4 à 5 cm, suture en 2 plans sans redon aspiratif, colle cutanée. Pas de pansement biensûr.
Il me remet une copie du compte-rendu opératoire (quel professionnalisme je trouve), une ordonnance de kiné pour LPG cicatrice et Rachis/cervicales, prescrit de la crème Cicaplast B5 50+(à appliquer que lorsqu'il n'y aura plus de colle !)
Je sors à 13h30 de la polyclinique.

Donc, je serai restée un peu plus de 24 heures, le personnel hospitalier a été très gentil et très professionnel, merci à eux. (Urbain V - Avignon)
Je revois le chirurgien le 21 janvier (demain) pour la visite post-opératoire, avec résultats de l'Anapath.
Une analyse sanguine à effectuer vers le 10/02/17 et une visite chez l'endocrinologue le 20/02/17.

J'ai eu des complications 7 jours plus tard, mais qui n'ont pas lieu d'être énumérées sur ce post, j'en ferai part dans une autre section + tard.

Voilà un bref résumé de cette intervention, je souhaite bon courage aux futurs opéré-es. Wink
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Elleo
gaston6029hors ligne
Inscrit le: 09.12.16
Messages: 11
60+
Message:

MessageOpéré le 23 février 2017 à Saint Louis Paris.

 (p446233)
Posté le: 04. Mar 2017, 16:57
Répondre en citant

Je viens de subir l'ablation totale de la thyroïde et un curage ganglionnaire à l'hôpital Saint Louis à Paris. Cancer diagnostiqué à la cyto-ponction.

Vendredi 17 février 2017:
Reçu un message téléphonique du secrétariat du professeur S..., mon intervention est décalée de 24 heures, soit le jeudi 23 février… L’attente se prolonge encore un peu !

Mercredi 22 février 2017 :
Arrivée à l’hôpital vers 15h00. Pas de place à Lavande 5, direction Géranium 5, à côté. Redescente pour finaliser l’admission. Douche avec produit rouge. Repas et diète à partir de minuit.

Jeudi 23 février 2017 :
Nouvelle douche. Tenue sexy et bas blancs. À croquer (si on a de l’appétit!). Puis prise de 2 cachets, des "décontractants".

Vers 12h00, descente dans le sas d’attente du bloc. Puis, vers 13h00, départ pour le bloc lui-même. Bonne rigolade avec les infirmières anesthésistes puis… plus rien. Réveil en salle adéquate vers 17h00, le même jour (!) me suis-je fais confirmer (la dernière fois, je suis resté six semaines dans le coma mais c'était pour une toute autre pathologie).

Retour dans la chambre 34b vers 18h15. J’en profite pour appeler ma femme et mes enfants. Juste mal à la gorge, comme une angine, suite à l’intubation (heureusement, pas eu de coloscopie!). Mais rien de bien sérieux. Une visiteuse m’aide à m’asseoir (pas la patience d'attendre l'infirmière malgré la consigne, une envie pressante me décide à transgresser la règle) et je décide d’aller aux toilettes, où j’admire mes 14 agrafes et mes redons, puis de boire un verre d’eau. Ensuite, repas. Nuit plutôt calme après piqure (je ne sais plus pourquoi!).

Vendredi 24 février 2017 :
Petit déjeuner et soins. L’infirmière m’explique que l’on va m’enlever une agrafe sur deux le lendemain.

Visite des grands chefs. Rasé de près, je les attends avec impatience. Prise d’un cachet de Lévothyrox 100 (et ça risque de durer longtemps). Après revue des troupes, vers 12h30, le Pr M..., qui m’a opéré, me confirme la présence d’une (au moins) tumeur cancéreuse et m’indique qu’on enlève la moitié des agrafes et un redon aujourd’hui, le reste demain et que, si le calcium se maintient, je suis sortant !
On attend le résultat en calcium (OK), déperfusion.

Dans l’après-midi, au moment des visites, pour de sombres raisons administratives (le service doit rester vide le week-end), nous sommes transférés, avec mon voisin, à Lavande 5 (lit 36b). On arrose ça avec un soda à la cafétéria.

Samedi 25 février 2017 :
Prise de sang très tôt (5h15) pour avoir le résultat rapidement. Finalement, calcium toujours OK. Le toubib de permanence signe ma sortie donc on finit de dégrafer la bête et on me débarrasse du dernier redon. On me pose, à la place, de jolis strips du plus bel effet. Repas. Je vais saluer l’équipe de garde et faire mes papiers de sortie. J’attends ma femme assis sur un banc sur le boulevard devant l’hôpital. Tout va bien. Retour dans la famille.

Petite analyse:
Chapeau au personnel qui travaille souvent dans des conditions qui me surprennent. Faut avoir la foi dans un hôpital public! Ces messieurs les candidats feraient bien de visiter ces lieux plutôt que le salon de l'agriculture, ils verraient les effets de leurs décisions (?) dans ces moments très particuliers.
Autrement, je me sens transformé, plus de fatigue ni de stress, FANTASTIQUE...

J'attends la suite (cure d'iode) dans les semaines qui viennent.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: gaston6029 Opéré le 23 février 2017 à Saint Louis Paris.
Romain1hors ligne
Inscrit le: 08.04.17
Messages: 1
non spécifié
Message:

MessageThyroidectomie Totale a 18 ans

 (p448730)
Posté le: 08. Avr 2017, 21:26
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Karla2b20
Répondre en citant

Bonjour à tous,

J'ai longuement lu ce forum avant mon opération donc je décide d’apporter ma petite pierre à l'édifice.
Donc tout d'abord pour me présenter, je suis un jeune homme de 18 ans qui un soir en se couchant et en passant la main dans mon coup , sent un boule a la base droite de mon coup.
Je présente donc cette grosseur a mon médecin traitant qui m'envois chez un endocrino et qui décide de m'enlever au moins la partie droite de la thyroïde et peut être tout en fonction de ce que ils vont trouver.

Je me fais donc opérer a la clinique de l’Europe à Rouen.
En arrivant l'on me présente ma chambre et me fait une prise de sang.
Je me fais opérer le lendemain a 14 h et me réveil a 20h15.
Au vu de l"horaire je me dit que c'est bizarre d'avoir pris autant de temps.
Le médecin passera le lendemain matin m'annoncer que finalement j'ai un cancer de la thyroïde (papillaire) et que j'ai donc eu une TT et un curage ganglionnaire.
Sinon par rapport aux douleurs, c'est largement supportable, les seuls douleurs ont étés pour moi des douleurs cervicales importantes et l’impossibilité de manger même de la purée pendant deux jours.
Aujourdui cela fais trois semaines que je me suis fais opérer et je vis parfaitement bien , rien a changé pour moi, même l'annonce de ce cancer ne m'a pas boulversé puis ce que je m'étais bien renseigné.
J'ai rendez vous dans deux semaines avec un médecin en médecine nucléaire qui débouchera sur une cure d'iode.
Voilà mon petit récit et bon courage à ceux qui vont se faire opérer car cela n'a absolument rien d'effrayant.
Bonne journée/soirée
Smile
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Romain1 Thyroidectomie Totale a 18 ans
indyanhorsehors ligne
Inscrit le: 26.03.17
Messages: 1
non spécifié
Message:

MessageOpération du 24 février avec hypocalcémie a la suite

 
Posté le: 10. Avr 2017, 14:09
Répondre en citant

Bonjour à tous et toutes,

J'ai 54 ans , mon médecin generaliste, plutôt intuitif soupçonnait un problème de thyroïde et me demandait de faire deux prises de sang depuis 2013. Jetais à 0.350 de tsh environ.

28 octobre
En octobre une prise de sang donne une TSH de 0.310, mon médecin prescrit une échographie. Je pensais qu'il n'y aurait rien mais je vois que l’échographie s’éternise et on me parle de nodules avec suspections de carcinome papillaire. Mon médecin me téléphone et m'envoie en scintigraphie. une semaine plus tard

novembre
Le médecin qui me voit après la scintigraphie semble embêtée, gênée et me dit, "faut pas s’inquiéter, on n'opère pas juste sur le résultat d'une scintigraphie". Je me dis " super pas d’opération" mais au même moment elle envoyait un courrier a mon generaliste en conseillant une cytopontion sur le nodule suspect, à gauche.

Decembre; cytoponction avec surprise.

Le super spécialiste de la cytoponction m'annonce qu'il fait deux cytoponctions sur le nodule, le tout sans anesthésie. Plutot douloureux.
L'analyse au labo montre une suspection de cancer.

16 Janvier premier dv avec l'endocrinologue

Je vois une endocrinologue qui m'annonce que le médecin ayant fait la cytoponction s'est trompé de coté, il a piqué un nodule bénin, et pourtant on y a trouvé des cellules suspectes. bref, faire une cyto deux jours avant noël, c'est pas une bonne idée, noël ça trouble les cytoponcteurs. Morale ; faut pas confondre gauche et droite, on suspectait une merde à gauche, et bien non, elle était à droite ...

Rendez vous fin janvier pour rencontrer le chirurgien

Fin janvier, le chirurgien prend le temps de m'expliquer, 100% de survie sur ces opérations, un 2eme médecin sera présent dans la salle d’opération avec un microscope pour regarder s'il faut curer les cotés. Peut être faudra t'il craindre des fourmillements suite a une chute de calcium mais c'est rare. 2% des cas.

8 février, rdv avec un anesthésiste
hilare qui me dis qu'il faut avoir confiance comme dans les pilotes d'avion.

Fin février le 24, je rentre en salle d'op,

L’anesthésiste est pas celui que j'avais rencontré. A peine il me fait circuler le liquide dans la seringue que je m'endors aussitôt, et ...je me réveille une seconde plus tard car je suis en salle de réveil. 3 heures ont passé.
Plus tard ma femme et mon fils arrivent et me découvrent dans ma chambre à moitié stone et se demandent sérieusement si je vais rester tout le temps comme ça.
Le lendemain, samedi, je vais super bien aucune douleur, ma voix est bien là, j'ai faim, on me sers un plat où tout est moulu. calcium à 1.5 ( il faut 2.0)
Le lendemain Dimanche c'est le départ , l’hôpital me mesure à 1.9 de calcium, pas de fourmillements. A peine arrivé a la maison je dors. Je me réveille le soir pour le repas, pas de douleurs mais les fourmillements arrivent, je ne m’inquiète pas plus que ça.

Lundi 27 8 h00 Hypocalcémie profonde

L’hôpital m'a donné des medocs pour dimanche mais il faut aller a la pharmacie. Juste au réveil je sens une brulure sur tout le corps comme un coup de soleil général. Pas plus d’inquiétude. Je fais une prise de tension, et la , je vois mes pulsations grimper, 125- 150- 155, et tension normale, et là, une vaque de coups de couteaux sur tout le corps, l'impression qu'ils s'enfoncent de 2 cm. Je tombe a terre et ma femme appelle les pompiers qui passent l'appel au samu, j'arrive a leur dire deux mots et le samu envoie les pompiers qui arrivent en 2mn chrono.

Lundi 27, 8h20 Tétanie, il pleut dans mon salon

Alors que j’attends les secours, je sens de la pluie sur mon bras et ma tête, chose pourtant impossible puisque je suis dans mon salon. C'est ma femme qui vient de déboucher une bouteille d'eau bénite de lourdes et qui me la vide dessus.
J'essaie de lui dire comment je suis sensible a cette intention mais c'est la que je deviens paralysé du coté droit, et surtout que je n'arrive plus a respirer, en fait ca ressemble beaucoup a une crise d'asthme.
Deux camions de pompiers arrivent et mesurent une bonne oxygénation. On me transport a l’hôpital en me faisant rythmer mes respirations. Le larynx se bloque par spasmes.
Ce sont les 5 dernières minutes avant l'arrivée a l’hôpital qui ont été les plus dures puisque je reconnaissait le paysage. Je pensais que le cœur n'allait pas tenir.

9h10 service des Urgences,

Le médecin qui me voit est plutôt sceptique au début et se demande s'il peut passer un tube par la trachée alors que j'ai une belle cicatrice. Impossible. Mais par une prise de sang, on me mesure à 0.1 en calcium, alors que samedi j'avais 1.9. C'est à partir de là qu'on s'occupe vraiment de moi. J'ai fait une hypocalcémie profonde. On me perfuse avec 8 ampoules de calcium. Pendant les 40 minutes de crise ,le cœur a faillit lâcher .

J'apprend qu'il n'y a pas de place en endocrino, je reste 3 jours aux urgences pour une surveillance cardiaque, puis deux semaines en endocrino.


Bref, le retour à la normale sera long pour le calcium. Pour la thyroïde, j'ai senti un bénéfice immédiat juste après l’opération mais le levothyrox à 100 n'est pas bon et je suis en hyperthyroïdie début avril ( 0.450). On me redose à 87.5 et ca semble aller a nouveau mieux.

Suivi,

2 rdv s chez le chirurgien qui m'a expliqué que l'analyse de la thyroïde et des tissus , n'ont pas révélé de cancer, j'échappe donc à l'iode 131. Deux Médecins étaient présents pour observer au microscope dans la salle d'opération et n'étaient pas d'accord, on m'a donc fait un curage central.
Les deux nodules faisaient 1cm et 1.6 cm.


J'ai compris une chose, dans un hôpital on ne se repose jamais
Les medecins passent le matin, les infirmieres la nuit, il n'y a que les apres midi ou on peut se reposer et c'est le moment des visites.
Détail cocasse, mon voisin de chambre qui etait en endocrino pour le diabete, partait tous les pares midi au Luxembourg faire du shopping avec sa femme ( on est frontaliers).


J'en tire une seule leçon, ce n'est pas bon de renvoyer les malades à domicile 2 jours après l'intervention. J'étais dans les 0.02 % de gens qui peuvent avoir une tétanie mais bon, 0.002 % c'était ma vie.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: indyanhorse Opération du 24 février avec hypocalcémie a la suite
Pépite83hors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.04.17
Messages: 3
Goitre plongeant
VAR : Lorgues
féminin
Message:

Message

 (p450733)
Posté le: 18. Mai 2017, 10:15
Répondre en citant

Bonjour, voilà c'est fait : j'ai été opérée le 15 mai d'une TT. Je suis rentrée à l'hôpital à 7h et opérée à 8h45. Puis j'ai passé une bonne partie de la journée en salle de réveil (bruyante) et retour dans la chambre vers 17h. Je n'avais pas de douleur mais j'étais très nauséeuse. Le chirurgien est passé en coup de vent pour me dire que tout allait bien et que c'était bénin. Ouf c'est déjà ça. Puis on m'a apporté une purée et une compote de fruits mais impossible de manger trop de nausées. J'ai passé la nuit avec mes nausées et mon haricot à vomir. La surveillante de nuit est venue me voir et m'a donné un antiémétique. Le matin l'infirmière est venue me faire une prise de sang pour le calcium puis dans la matinée elle est revenue pour enlever le redon et refaire le pansement. Elle m'a remis les ordonnances pour faire la PS calcium J+2 en me demandant de rappeler dès que j'avais les résultats et à midi retour à la maison. Elle m'a également donné l'ordonnance pour le Lévothyrox et le calcium sans m'indiquer comment prendre les médicaments (heureusement que vous êtes là). Hier soir j'ai rappelé pour donner les résultats au numéro qu'on m'avait indiqué et les personnes que j'ai eues au téléphone avaient l'air surpris et ne comprenaient pas pourquoi j'appelais. Je n'ai vraiment pas la forme et j'ai l'impression d'avoir été égorgée en 1 jour 1/2. J'espère que le lévo et le calcium vont vite me remettre sur pied. Bon courage à vous tous. J'espère ne pas vous avoir donné l'impression de me plaindre mais je trouve qu'on n'est pas assez informé. Je ne sais même pas quand je dois enlever le pansement et comment éviter que ça s'infecte.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Pépite83
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 61, 62, 63
Page 63 sur 63
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 61, 62, 63
imprimer le sujet: RÉCITS D'OPÉRATION
Sujet: 

RÉCITS D'OPÉRATION

dans le forum: 

Répondre au sujet RÉCITS D'OPÉRATION Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Opération RÉCITS D'OPÉRATION


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com