Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Substitution FAQ : La T3, pour qui ?
Sujet: [url=#t896] 

FAQ : La T3, pour qui ?

[/url].
dans le forum: 
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet FAQ : La T3, pour qui ? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Dr Colin M Dayan
Message:

MessageFAQ : La T3, pour qui ?

 (p3571)
Posté le: 20. Avr 2004, 23:29
Répondre en citant

La T3 - Pour Qui ?


Article rédigé par Dr Colin M Dayan MA MRCP PhD, conférencier-conseil en médecine, université de Bristol, paru dans le bulletin 60 de la "Thyroid Eye Disease Association" TED (association de patients souffrant de problèmes oculaires dus à un dysfonctionnement thyroïdien)


Qu'est ce que la T3 ?
La glande thyroïde fonctionnant normalement produit 2 hormones : la thyroxine qui a 4 atomes d'iode et s'appelle donc 'T4 ' pour faire court, et la triiodothyronine qui a seulement 3 atomes d'iode et qui est désignée sous le nom du 'T3 '. La thyroïde normale produit chaque jour environ 15 fois plus de T4 que de T3. La T3 est la forme active de l'hormone thyroïde qui agit sur les tissus du corps. Elle reste moins d'un jour dans la circulation sanguine.
La T4 doit être convertie en T3 dans l'organisme avant de produire ses effets. Heureusement, presque tous les tissus du corps contiennent des enzymes (les déiodinases) qui enlèvent un atome d'iode de la T4 pour la convertir en T3.
La T4 reste beaucoup plus longtemps que la T3 dans la circulation sanguine (plus d'une semaine), de plus il y en a beaucoup plus. Ainsi la T4 agit comme une réserve d'hormone thyroïdienne dans le sang, qui peut être très graduellement récupérée par les tissus pour être convertie en T3, en fonction des besoins. Le tableau à la fin de cet article récapitule les différences entre la T3 et la T4.

Historique du traitement de l'hypothyroïdie
Depuis 1891, où cette pathologie a été découverte, jusqu'aux années 60, la plupart des personnes souffrant d'hypothyroïdie ont été traitées avec un extrait de glande thyroïde animale désigné comme « extrait thyroïdien desséché ». Il comprenait de la T4 et de la T3, mais leur quantité variait d'un lot à l'autre. La thyroxine a été pour la première fois produite chimiquement en 1949, et la thyroxine synthétique est devenue largement disponible dans les années 60. C'était une grande avancée, car la quantité de substance active dans chaque comprimé pouvait être maintenue constante.


Pourquoi les gens sont-ils traités avec la T4 plutôt qu'avec la T3 ?
Bien que la T3 soit la forme active de l'hormone thyroïde, il y a trois raisons de choisir la T4 plutôt que la T3 pour traiter les personnes ayant une glande thyroïde paresseuse. Premièrement, la T4 reste longtemps dans le corps, de sorte que la prise peut se limiter à un seul comprimé par jour, et si un jour on oubli de prendre son comprimé, le niveau dans le sang chute peu. La T3 doit être prise 2 ou 3 fois par jour, et même dans ce cas, son taux dans le sang varie énormément entre les doses. Deuxièmement, on pense que c'est beaucoup plus sûr. La T4 est graduellement convertie en forme active, la T3, dans l'organisme, et l'organisme peut contrôler la vitesse à laquelle il la transforme. Ce taux progressif et régulier d'hormone thyroïdienne dans le sang est vraisemblablement plus sûr pour des organes tels que le coeur. Et finalement, puisque la glande thyroïde normale fabrique 15 fois plus de T4 que de T3, prendre de la T4 et permettre au corps de la convertir en T3 semble plus naturel. Nous avons maintenant plus de 40 ans d'expérience avec des patients prenant de la thyroxine (T4) et nous savons que c'est sûr.

Traitement avec la T3
Jusque récemment, au Royaume Uni, la T3 a été seulement employée pour des patients qui devaient arrêter leur traitement brusquement (p.ex. pour subir une évaluation à l'iode 131 dans le suivi du cancer de la thyroïde) ; parfois, on la donnait également pendant quelques jours pour effectuer des tests pour une thyroïde hyperactive. La T3 a été également employée de façon abusive par quelques praticiens privés et des cliniques d'amaigrissement comme traitement pour perdre du poids (en en donnant une trop forte dose). En fait on ne connaît pas vraiment les risques éventuels de prendre de la T3 pendant de longues années. En particulier, il y a le risque qu'un léger excès d'hormone thyroïdienne (plus probable avec la T3 qu'avec la T4, son taux étant plus difficile à maîtriser) pendant de longues années pourrait entraîner des problèmes de coeur et un affaiblissement des os (ostéoporose).
Pour les patients dont la thyroïde a complètement cessé de fonctionner, les besoins en T4 seule se situent entre 100 et 150 µg par jour. Si on prend seulement de la T3, il faudra probablement prendre en 40 - 60 µg par jour, puisqu'elle est plus active. En 1999, une petite étude (35 patients) a indiqué que certains semblaient se sentir mieux en combinant une petite dose de T3 (12.5 µg) avec la T4 (50 -150 µg). Les chercheurs ont argué du fait qu'une telle combinaison correspondait davantage à la proportion d'hormones produites par une thyroïde saine. Il y a actuellement au moins 4 études en cours dans le monde pour vérifier ceci , et les résultats devraient être disponibles dans le dernier trimestre de 2003.


Qui devrait prendre le T3 ?
Actuellement le T3 est seulement disponible au Royaume Uni en comprimés de 20 µg (bien que dans d'autres pays, il existe des comprimés de 10 µg de T3 ainsi que des combinaisons avec la T4). Cette dose est trop élevée pour le traitement en combinaison avec la T4. Partager un comprimé si minuscule n'est pas très précis et exige une lame de rasoir et une cuillère pour recueillir les morceaux ! Un comprimé de 10 µg pourrait être disponible bientôt.
Dans mon propre exercice, il s'avère que certains patients prennent une petite dose de T3 avec leur T4 et d'autres pas. Nous devrons attendre les résultats des recherches actuelles pour savoir si et dans quels cas cela peut être utile. Il est particulièrement important de ne pas diriger un grand nombre de patients vers la T3 avant de savoir si cela est sûr dans le long terme. Actuellement, si vous êtes très insatisfait avec le traitement à la T4, il peut être intéressant de discuter avec un endocrinologue sur la possibilité d'un essai de 3 - 6 mois de traitement en combinaison avec la T3. Cependant, ceci reste une approche expérimentale, et il faut considérer que nous avons une expérience sûre de millions de patients traités pendant des dizaines d'années avec la T4 seule.


Comparaison de la T4 et de la T3

Quantité fabriquée par la thyroïde : T4 90 µg / T3 : µg
Forme active ? T4 Non / T3 Oui
Présent dans le sang pendant : T4 7 - 10 jours / T3 moins d'une journée
Disponible sous forme de comprimés ? T4 Oui - presentation habituelle de l'hormone thyroïdienne / T3 Oui, mais utilise très occasionnellement


Article traduit par Altéa, Val et Beate

------------------------------------------------------------------
Précédent   Revenir en haut
imprimer le message de: Invité FAQ : La T3, pour qui ?
LynaCedhors ligne
Inscrit le: 25.03.13
Messages: 9
non spécifié
Message:

MessageT3 et T4

 (p352537)
Posté le: 22. Mai 2013, 14:12
Répondre en citant

Bonjour,

Mon endocrinologue me propose de prendre de la T3 avec ma dose de 75mg de T4. Il ne m'a pas dit encore la dose de T3 qu'il voudrait que je prenne, on attend et devrait recevoir le résultat de ma T3 prochainement dans mon sang. Je viens de lire l'article qui parle de la T3 ! Est-ce que les recherches ont avancés et il y a plus de détails sur la T3, car dans l'article cela dit :

En 1999, une petite étude (35 patients) a indiqué que certains semblaient se sentir mieux en combinant une petite dose de T3 (12.5 µg) avec la T4 (50 -150 µg). Les chercheurs ont argué du fait qu'une telle combinaison correspondait davantage à la proportion d'hormones produites par une thyroïde saine. Il y a actuellement au moins 4 études en cours dans le monde pour vérifier ceci , et les résultats devraient être disponibles dans le dernier trimestre de 2003.

Y a-t-il de nouveaux articles ou études plus récentes sur la prise de T3 et de T4 ??

J'attends de vos nouvelles... merci
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: LynaCed T3 et T4
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 42582
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p352543)
Posté le: 22. Mai 2013, 15:03
Répondre en citant

Bonjour,

ta question tombe bien, puisque je viens à l'instant même de répondre dans une autre discussion, avec un lien vers les toutes nouvelles "guidelines" publiées par l'European Thyroid Association en septembre 2012 !

Ils disent bien que les études sont parfois contradictoires, qu'il en faudra d'autres, et que le traitement combiné T4+T3 reste pour l'instant "experimental" ... mais c'est un premier pas, et vraiment très positif d'avoir enfin un tel papier officiel (qui reconnait qu'un petit pourcentage de patients, entre 5 et 10%, ne se sent PAS bien malgré un traitement T4 bien suivi et des taux de TSH/T4 corrects).

Tu parles de l'étude de Bunevicius de 1999 - il y en a eu d'autres, depuis, avec parfois des résultats totalement opposés (mais pas toujours très clairs ... les questions posées aux patients n'étaient peut-être pas toujours très bien adaptées à mesurer les symptômes de l'hypo ? Car en même temps que ces études-là concluent par "pas de bénéfice mesurable", elles disent aussi "... % des patients disaient préférer le traitement combiné", il devait donc y avoir des effets qui n'apparaissaient pas dans les questionnaires, mais que les patients ressentaient bel et bien ?)

Un article d’un grand professeur anglais au sujet de ces nouvelles « guidelines », qui parle aussi de ces différentes études (listées à la fin de l'article) ... ce qui est drôle, c’est que la « angry lady », la « patiente en colère » dont il parle, et qui l’a abordé lors d’un congrès en 2004 … c’est moi ! Depuis, nous échangeons régulièrement à ce sujet, très amicalement, et j’ose penser que j’ai légèrement modifié son point de vue …
http://www.karger.com/Article/Pdf/338637Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Ci après, le lien vers le document, tout à fait officiel, et qui pourra servir de base pour argumenter – il est très complet (17 pages), seul souci, il est en anglais !

Si quelqu'un a le temps et les capacités de s'atteler à la traduction, ce serait très utile (moi, malheureusement, je ne l'ai pas du tout en ce moment, je viens de faire le résumé, vite fait, mais je ne peux pas en faire plus).

Lien vers ces nouvelles recommandations : http://www.karger.com/Article/FullText/339444Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Au format PDF : http://www.karger.com/Article/Pdf/339444Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Voici le résumé, ou « abstract » :

Citation:
2012 ETA Guidelines: The Use of L-T4 + L-T3 in the Treatment of Hypothyroidism

Wilmar M. Wiersinga, Leonidas Duntas, Valentin Fadeyev, Birte Nygaard, Mark P.J. Vanderpump

Abstract

Background:
Data suggest symptoms of hypothyroidism persist in 5–10% of levothyroxine (L-T4)-treated hypothyroid patients with normal serum thyrotrophin (TSH). The use of L-T4 + liothyronine (L-T3) combination therapy in such patients is controversial. The ETA nominated a task force to review the topic and formulate guidelines in this area.

Methods:
Task force members developed a list of relevant topics. Recommendations on each topic are based on a systematic literature search, discussions within the task force, and comments from the European Thyroid Association (ETA) membership at large.

Results:
Suggested explanations for persisting symptoms include: awareness of a chronic disease, presence of associated autoimmune diseases, thyroid auto-immunity per se, and inadequacy of L-T4 treatment to restore physiological thyroxine (T4) and triiodothyronine (T3) concentrations in serum and tissues. There is insufficient evidence that L-T4 + L-T3 combination therapy is better than L-T4 monotherapy, and it is recommended that L-T4 monotherapy remains the standard treatment of hypothyroidism.

L-T4 + L-T3 combination therapy might be considered as an experimental approach in compliant L-T4-treated hypothyroid patients who have persistent complaints despite serum TSH values within the reference range, provided they have previously received support to deal with the chronic nature of their disease, and associated autoimmune diseases have been excluded. Treatment should only be instituted by accredited internists/endocrinologists, and discontinued if no improvement is experienced after 3 months. It is suggested to start combination therapy in an L-T4/L-T3 dose ratio between 13:1 and 20:1 by weight (L-T4 once daily, and the daily L-T3 dose in two doses). Currently available combined preparations all have an L-T4/L-T3 dose ratio of less than 13:1, and are not recommended. Close monitoring is indicated, aiming not only to normalize serum TSH and free T4 but also normal serum free T4/free T3 ratios. Suggestions are made for further research.

Conclusion:
L-T4 + L-T 3 combination therapy should be considered solely as an experimental treatment modality. The present guidelines are offered to enhance its safety and to counter its indiscriminate use.


TRADUCTION :

Citation:
Référentiel 2012 de l’European Thyroid Association (ETA): l'utilisation de la T4 + T3 libres dans le traitement de l'hypothyroïdie

Contexte:
Les données suggèrent que les symptômes de l'hypothyroïdie persistent dans 5-10% des patients traités pour une hypothyroïdie par de la lévothyroxine (T4) avec une TSH normale. L'utilisation d’un traitement combinant la lévothyroxine (T4) et la liothyronine (T3) chez ces patients est controversée. L'ETA a nommé un groupe de travail pour examiner la question et pour élaborer des recommandations dans ce domaine.

Méthode:
Les membres du groupe de travail ont élaboré une liste de sujets pertinents. Les recommandations sur chaque sujet sont basées sur une recherche systématique dans la littérature, les discussions au sein du groupe de travail, et les commentaires des membres de l’European Thyroid Association (ETA).

Résultats:
Les explications qui ont été proposées pour expliquer la persistance des symptômes comprennent: la prise de conscience de souffrir d’une maladie chronique, la présence de maladies auto-immunes associées, l’auto-immunité thyroidienne en elle-même, et l'insuffisance du traitement L-T4 pour restaurer les concentrations physiologiques de la thyroxine (T4) et de la triiodothyronine (T3) dans le sérum et les tissus. Il n'y a pas suffisamment de preuves que le traitement combiné T4+T3 est supérieur à la monothérapie par la T4, et il est recommandé que la monothérapie par la T4 reste le traitement de référence de l'hypothyroïdie.

Le traitement combiné T4+T3 peut être considérée comme une approche expérimentale chez les patients atteints d'hypothyroïdie traités par la T4 seule, prenant correctement leur traitement, et qui ont des plaintes persistantes malgré des valeurs de TSH dans la plage de référence, à condition qu'ils aient déjà bénéficié d'un soutien pour faire face à la nature chronique de leur maladie, et que la présence de maladies auto-immunes associées ait été exclue. Le traitement doit être mis en place uniquement par des internistes / endocrinologues accrédités, et interrompu si aucune amélioration n'est ressenti au bout de 3 mois. Il est suggéré de commencer le traitement combiné avec un rapport L-T4/L-T3 entre 13 :1 et 20 :1 en poids (e prenant la T4 1 fois par jour et la dose quotidienne de T3 en deux fois). Les préparations combinées actuellement disponibles ont toutes un rapport T4/T3 inférieur à 13 :1, et ne sont pas recommandées. Une surveillance étroite est indiquée, dans le but non seulement de normaliser la TSH sérique et les taux de T4 libre, mais aussi du ratio T4L/T3L. Des suggestions sont faites pour des recherches plus poussées.

Conclusion:
Le traitement combiné T4 + T3 doit être considéré uniquement comme une modalité de traitement expérimental. Les présentes recommandations sont proposées pour améliorer la sécurité et pour éviter une utilisation sans discernement.

Bon courage !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
cati33hors ligne
Inscrit le: 18.01.13
Messages: 2005
Cancer papillaire
féminin
50+
Message:

Message

 (p352544)
Posté le: 22. Mai 2013, 15:10
Répondre en citant

Bonjour Beate,
Sais-tu où je pourrais trouver une documentation officielle sur la nécessité de prescrire les T4 , la TSH et T3 dans le suivi du cancer ?
Ma généraliste me dit que je n'ai plus de T3 depuis ma TT, c'est vrai ? je me suis payée l'analyse de la T3 ce matin, si le chiffre n'est pas nul c'est que j'en ai encore... Mais je cherche un texte officiel. J'ai regardé sur les FAQ mais je n'ai rien trouvé.
Merci
Bises
Cathy33
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: cati33
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 42582
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p352551)
Posté le: 22. Mai 2013, 15:56
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : Melleci, aguanta88, Valérie de Grasse
Répondre en citant

Coucou,

ben, non, je ne pense pas qu'il existe de textes officiels à ce sujet, spécialement pour le suivi en "post-cancer" ! Justement, j'ai déjà eu un mal fou à trouver des textes pour le suivi "général" !

Mais je pense qu'il va falloir s'accrocher et argumenter !

La situation en post-cancer est particulière (surtout au début, tant qu'on n'est pas encore officiellement en rémission).

Il n'est pas toujours évident de convaincre les médecins ... mais ils devraient tout de même être accessibles aux arguments "logiques" ?

Voici un petit récapitulatif des faits (si je mets autant de détails, c'est parce que cela pourra également servir à d'autres) :


1) ce qui prime, au début, c'est de garder la TSH basse, freinée (sauf cancer à très faible risque de récidive)

Donc, il est normal de se baser essentiellement sur l'analyse de la TSH, puisque le plus important, c'est qu'elle soit basse, "la T3 et T4, on s'en fiche".

Mais bon, même si on ne les regarde pas particulièrement, il est important de ne pas TROP surdoser le patient, car une forte hyperthyroidie serait mauvaise pour lui (même sans parler du ressenti, des insomnies etc, il y a aussi des risques cardiaques et osseux)

2) Pour ne pas TROP surdoser le patient, si la TSH est déjà relativement basse, mais pas encore assez, on pourra regarder la T4 pour voir s'il reste encore un peu de marge pour augmenter le Lévo, ou si la T4 est déjà hors norme.

3) La T3 n'est jamais "nulle", en fait : l'organisme en fabrique, en transformant la T4 ! La T4 n'est qu'une "prohormone", sorte de réserve - l'organisme, la transforme en T3, qui est l'hormone vraiment active. Cette "désiodase" consiste à enlever un atome d'iode à chaque molécule de T4 (qui en possède 4), pour la transformer en molécule de T3 (qui en possède 3), cela se fait dans le cerveau, les muscles et surtout dans le foie.

4) Tant qu'on a encore sa thyroide, et qu'elle fonctionne à peu près correctement, elle fabrique environ 20% des besoins en T3 directement (ainsi que 100% de la T4) ; les 80% restants proviennent de cette désiodase. Une fois opéré, l'organisme doit tout d'un coup fabriquer 100% de la T3 par conversion de la T4, au lieu de 80% auparavant ... et cela nécessite un certain temps d'adaptation (au début, on a souvent la T4 relativement haute, mais la T3 qui est encore tout en bas de la norme).

5) Le plus souvent, après quelques mois, cela fonctionne mieux, la T4 et T3 sont dans la norme, toutes les deux au moins au milieu de leur norme respective. On peut utiliser quelques moyens naturels, comme le sélénium ou les cures de plantes pour le foie, pour booster la conversion.

6) Ce n'est que si, après plusieurs mois et malgré une TSH et T4 tout à fait correctes et plutôt "hyper", on continue à ressentir des symptômes d'hypo, qu'il devient intéressant de vérifier la T3 pour s'assurer qu'il n'y a pas un problème de conversion.

7) Si on constate que, malgré une T4 en haut de la norme ou au-dessus (donc, aucune marge pour augmenter le Lévothyrox),

a) la T3 reste en bas de la norme, avec des symptômes d'hypo, et/ou

b) la TSH n'est pas encore assez freinée,

on pourra décider de modifier le traitement, en baissant un peu le Lévothyrox et en y ajoutant un peu de Cynomel (en commencant avec un rapport T4:T3 très faible, du genre 12:1, voire encore moins).

8) Dans le cadre du post-cancer et de l'obligation de freiner la TSH, préscrire de la T3 peut parfois permettre de mieux faire baisser la TSH sans mettre le patient en hyperthyroidie : alors que certains patients ont besoin de doses très fortes de Lévothyrox avant d'obtenir une TSH en-dessous de 0,1 (ce qui provoque parfois de forts symptômes d'hyper), la T3 a la particularité de faire fortement baisser la TSH, même à faible dose - cela peut être un inconvénient chez ceux qui n'ont PAS eu de cancer (car les médecins craignent rapidement un surdosage), mais un avantage en post-cancer, permettant d'obtenir une TSH basse en gardant une T4 et T3 normales.

Voilà ... reste à voir ce que donnera ton analyse, après on avisera (dans ton propre suivi, plutôt que dans cette discussion générale) ! Cela ne fait que 2 mois que tu es opérée - je pense qu'il ne faudra pas encore trop te focaliser sur cette T3 !

A bientôt !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
cati33hors ligne
Inscrit le: 18.01.13
Messages: 2005
Cancer papillaire
féminin
50+
Message:

Message

 (p352553)
Posté le: 22. Mai 2013, 16:13
Répondre en citant

Merci Beate.
kiss
Cathy33
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: cati33
alwaysalivehors ligne
Inscrit le: 30.01.06
Messages: 109
Carcinome papillaire...
Alsace
masculin
50+
Message:

MessageRe: FAQ : La T3, pour qui ?

 (p355818)
Posté le: 24. Juin 2013, 17:28
Répondre en citant

Dr Colin M Dayan a écrit:
La T3 - Pour Qui ?
Comparaison de la T4 et de la T3
Quantité fabriquée par la thyroïde : T4 90 µg / T3 : µg

Bonjour

Quelle est la valeur pour la T3 ?
Ces valeurs sont-elles données pour un individu "moyen" de 75 kg ? Pas d'incidence homme/femme ?

Je ne réussis plus à retrouver sur le forum les valeurs habituelles moyennes de T4 à prendre en substitution. Est-ce dans les FAQ ?

En cas de prise de T3, c'est bien :
T4_NouveauDosage = T4_AncienDosage - (T3x4) ?

En vous remerciant, Salutations.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: alwaysalive Re: FAQ : La T3, pour qui ?
Mellecihors ligne
Inscrit le: 14.06.16
Messages: 43
non spécifié
Message:

Message

 (p464138)
Posté le: 28. Sep 2017, 21:15
Répondre en citant

Bonsoir,

je fais remonter ce post car je recherchais des infos sur les T4/T3 et le dernier message de Beate a répondu exactement à mes questionnements !

Alors un grand merci Beate !

Je me suis complètement retrouvée dans le point 6 et ce qui me fait peur c'est quand j'ai demandé, lundi dernier, à mon endocrinologue pourquoi on ne regardait pas les T3, il m'a répondu "ce n'est pas important" (et il est chef de service dans l'hôpital où je suis suivie...........).



Bonne soirée à tous !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Melleci
marie-angehors ligne
Avatar

Inscrit le: 30.10.09
Messages: 4464
1/2 thyroïde suite n...
féminin
50+
Message:

Message

 (p464194)
Posté le: 29. Sep 2017, 11:03
Répondre en citant

Il vaut mieux parfois s'adresser à son généraliste qui nous connait bien qu'à un endocrino pas très proche de ses patients...

Demande à ton médecin traitant de te faire une analyse complète, et discute de tout ça avec lui.

Un endocrinologue n'est pas toujours indispensable.

_________________
Marie-Ange



Toutes les explications ici
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: marie-ange
Mellecihors ligne
Inscrit le: 14.06.16
Messages: 43
non spécifié
Message:

Message

 (p464204)
Posté le: 29. Sep 2017, 11:38
Répondre en citant

Bonjour,

oui c'est exactement ce que j'ai fait hier: je suis allée voir ma généraliste qui m'a fait une ordonnance pour vérifier les T4 et T3.

Lundi était le jour de mon check-up post-cancer donc... j'ai suivi les consignes et suis allée voir mon endocrino qui jusque là me plaisait bien Smile

Maintenant je me dis effectivement que ma généraliste est mieux placée pour me suivre...

Bonne journée !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Melleci

Page 1 sur 1
imprimer le sujet: FAQ : La T3, pour qui ?
Sujet: 

FAQ : La T3, pour qui ?

dans le forum: 

Répondre au sujet FAQ : La T3, pour qui ? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Substitution FAQ : La T3, pour qui ?


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com