Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Cancer Combien d'arrêt de travail pour une...
Sujet: [url=t21122] 

Combien d'arrêt de travail pour une cure d'iode ?

[/url].
dans le forum: 
Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivant
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Combien d'arrêt de travail pour une cure d'iode ? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Beate
Avatar

Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

MessageCombien d'arrêt de travail pour une cure d'iode ?

 (p159911)
Posté le: 24. Mai 2008, 12:37
Répondre en citant

Bonjour,

je viens de recevoir une question par PM, dont je pense que beaucoup de gens se la posent - j'en profite donc pour en faire un article pour la FAQ, foire aux questions !

tapioca a écrit:
Bonjour Beate,

Je viens de relire un message concernant l'arret de travail après la cure d'iode. j'avoue que je n'ai pas du tout envie de me faire arreter 3 semaines.
Une suffira!!!!Je sais que cela ne dependra pas de mois mais de mon etat, mais sur quel critere vont ils se baser ?

Bon week-end et à bientot.
TAPIOCA

Bonjour,

tu n'es bien sûr pas "obligée" de te faire arrêter aussi longtemps ! C'est un "droit" (et encore ... il faut parfois se battre !), pas une "obligation" !

Et cela concerne les gens qui en ont BESOIN, de ce temps-là, pour recupérer - ce qui n'est pas forcément le cas pour tout le monde !

Déjà, ça ne concerne QUE ceux qui sont en "défrénation" (arrêt du Lévothyrox pendant 4 à 6 semaines), et donc en forte hypo - mais pas ceux qui font la cure sous Thyrogen, où on ne s'arrête généralement QUE le temps de sa cure, puisqu'on n'est pas en hypo (on peut ajouter quelques jours supplémentaires si on travaille avec de jeunes enfants ou de femmes enceintes, à cause de la radioactivité).

Et même quand on est en défrénation, "ça dépend" - certains sont à peine fatigués, d'autres vraiment à plat ...

Une possibilité pour être moins fatigué, et s'arrêter moins longtemps, c'est le Cynomel, T3 : on peut en prendre avant la cure, jusqu'à 15 jours avant, et aussi après, en sortant, pendant les premiers 8 à 10 jours (en diminuant progressivement), ça permet de mieux passer cette période où le lévo ne fait pas encore effet. C'est à voir avec le médecin, et il faut y aller très prudemment, car la T3 agit très fortement, et très rapidement, les fortes doses qu'on peut amenés à prendre en période d'arrêt du Lévo (2 ou 3 comprimés, soit 50 ou même 75 µg) peuvent provoquer pas mal de symptômes d'hyper, palpitations, insomnies etc, donc mieux vaut y aller progressivement, et bien repartir la dose sur la journée, en 2 ou 3 ou même 4 prises.

Personnellement, j'ai eu 3 défrénations (1 cure d'iode, 2 scintigraphies corps entier - en 2000, 2001, 2002, le Thyrogen n'existait pas, on arrêtait le lévo pour chaque contrôle !), j'ai à chaque fois arrêté 1 semaine avant et pris 3 ou même 4 semaines à la sortie, auxquelles j'ajoutais encore 3 semaines de vacances, pour vraiment me "retaper" et remonter la pente, avant de reprendre. Mais je connais des gens qui ont repris après 8 ou 10 jours ... et je me rappèle même un chauffeur de taxi, du forum, qui a repris son véhicule le soir de sa sortie de cure (malgré mes mises en garde, entre les problèmes de concentration dûs à l'hypo et la radioactivité à laquelle il exposait ses passagers ...) - donc, "tout est possible", difficile de prévoir à l'avance comment on se sentira !

Je sais que dans certains hôpitaux, on met "d'office" les patients sous Cynomel à forte dose dès leur sortie, et on leur donne à peine 2 ou 3 jours d'arrêt de travail, ce qui me semble assez brutal, et même dangéreux, comme manière de faire ... personnellement, ayant quelques craintes à cause de problèmes cardiaques fréquents dans ma famille, j'ai préféré ne pas prendre de Cynomel à la sortie (car avant la cure, il me "boostait" beaucoup trop, j'étais une vraie pile électrique, c'était épuisant à la fin ...) et d'attendre que le lévo fasse effet, c'est vraiment à chacun de voir.

Voilà, donc, pour résumer, si tu VEUX reprendre, et que tu te sens suffisamment en forme, aucun souci ! Mais attends-toi quand-même à un petit "coup de mou", souvent on n'en tient pas compte et on est surpris, on s'attend à aller bien dès sa sortie de cure, ou presque, en se disant "ça y est, tout est fini", or justement, c'est le moment où on est au plus profond de l'hypo, et le lévothyrox met plusieurs semaines à agir pleinement ...

Ce qu'il ne faut pas faire, c'est laisser quelqu'un nous "obliger" à reprendre, avant de s'en sentir la force, car c'est alors courir droit à l'échec (problèmes de concentration, on fait des erreurs, on a du mal à conduire, on s'épuise vite ...)

Côté pratique, le mieux sera d'en discuter avec les médecins : tu peux tout à fait te faire préscrire une seule semaine par le médecin nucléaire, à ta sortie de cure, et ensuite faire prolonger cet arrêt par ton médecin traitant, si tu ne te sens pas encore suffisamment retablie.
Attention : toujours penser à faire cocher la case "en rapport avec une ALD" sur les arrêts de travail - ainsi, les IJ seront exonérées d'impôt !

Gros bisou et bon courage !

Beate

Un article dans les Echos, sur les avantages que représente, dans ce contexte, la cure d'iode (et les contrôles ultérieurs) sous Thyrogen : Lien à l'intérieur du forumThyrogen, bon pour le patient, bon pour l'assurance-maladie
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate Combien d'arrêt de travail pour une cure d'iode ?
Limonade
Paris
féminin
Message:

Message

 (p202779)
Posté le: 25. Mai 2009, 22:40
Répondre en citant

Bonsoir,

Je suis contente de tomber sur cet article car j'ai repris le Levothyrox depuis presque 3 semaines, juste après la cure d'iode (directement au dosage que j'avais avant: 125), et je me sens encore très nettement en hypothyroïdie. J'ai du mal à tenir le rythme au bureau, du mal à me concentrer, je me sens lourde de partout, je n'ai pas pu reprendre le sport... Heureusement que je suis en vacances bientôt! Est-ce qu'on sait à peu près combien de temps il faut pour revenir à la normale?

A la Pitié-Salpêtrière on m'a indiqué que l'effet de la reprise n'était "pas immédiat", mais on ne m'a jamais dit que ça pouvait prendre plusieurs semaines. L'arrêt de travail qu'on m'a donné se terminait une semaine après la fin de la cure, et avec le recul je trouve ça un peu léger, je crois que j'aurais eu besoin de plus de temps pour récupérer...

Bon, au moins, grâce au forum je vais respecter les 20mn de délai entre la prise du Levo et le petit déj, et arrêter d'avaler un bol de lait de soja juste après, j'espère que ça aidera déjà un peu Smile
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Limonade
Beate
Avatar

Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p202782)
Posté le: 25. Mai 2009, 22:50
Répondre en citant

Bonjour Limonade,

et bienvenue dans le forum !

Dis-donc, un arrêt d'une seule semaine après la sortie de cure, c'est plus que "léger" !! On est encore en GROSSE hypothyroïdie à ce moment-là ! Je pense que 3 semaines sont un minimum pour être de nouveau capable de réflêchir, de conduire ...

Et personnellement, j'y rajoutais à chaque fois 3 semaines de vacances, pour être vraiment "opérationnelle" à ma reprise (je suis traductrice et je traduisais "n'importe quoi", confondant les mots etc, c'était inutilisable ...).

On reste fatigué un certain temps, mais cela devient "supportable" quelques semaines après la cure ... pour me sentir vraiment de nouveau "moi-même", je pense que j'ai mis environ 2 mois.

Bon courage, le plus dur est fait !! Il ne reste plus "qu'à" remonter la pente !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
Limonade
Paris
féminin
Message:

Message

 (p208991)
Posté le: 14. Juil 2009, 12:18
Répondre en citant

Bonjour Beate,

Je ne t'avais pas remerciée pour ta réponse! Elle m'a rassurée. Effectivement, je recommence seulement à me sentir à peu près moi-même (sauf pour la libido, qui s'est fait la malle et semble mettre un peu de temps à revenir...). Je regrette un peu de ne pas avoir été avertie plus tôt que la sortie de l'hypothyroïdie pouvait durer aussi longtemps: j'aurais demandé un rab d'arrêt maladie et j'aurais sûrement repris le boulot plus en forme. Le problème, c'est que ce n'est pas évident de faire comprendre à l'entourage (professionnel, familial) ce qu'est l'hypothyroïdie: on n'est pas "malade" au sens strict, du coup on ne se sent pas forcément légitime pour demander à être arrêté(e)... Bref. Tant pis, pour moi le plus dur est passé, et j'espère bien qu'il n'y aura pas de prochaine fois!

Amicalement,
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Limonade
trotinettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 12.11.10
Messages: 15
Carcénome papillaire
VALEUIL 24310 en Dordogne
féminin
50+
Message:

Messagesuite iode

 (p270469)
Posté le: 13. Nov 2010, 18:11
Répondre en citant

j'ai eu ma cure de iode du 20 au 23 août suite à la découverte d'un carcinome papilaire , avant l'iode j'ai eu 2 injections de thyrogen, et sans l'arrêt du lévothyrox , je n'ai repris que début septembre , mais étant agent hospitalier et faisant 10 h par jour , je suis fatiguée car ma TSH est maintenue à 0,05 en attente de ma prise de sang de contrôle TSH , T3 , T4 THYROGLOBULINE ET ANTI THYROGLOBULINE EN NOVEMBRE 2010 .
J'aimerais savoir si je suis en hyperthyroïdie et pendant combien de temps va t'on me laisser une tsh si basse .
J'aimerais savoir aussi : lorsque nous n'avons plus de thyroïde , dans quelle catégorie on se situe . Embarassed
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: trotinette suite iode
Oeillethors ligne
Avatar

Inscrit le: 18.06.11
Messages: 230
non spécifié
Message:

MessageArrêt maladie après cure d'iode

 (p292622)
Posté le: 04. Juil 2011, 11:09
Répondre en citant

J'ai été surprise par la réaction de l'interne concernant la délivrance de mon arrêt maladie. Il avait téléphoné auparavant au service de la médécine nucléaire pour se renseigner sur le nombre de jours d'arrêt qu'il fallait me donner. Après avoir téléphoné dans le service, il me dit de toute façon, je vous prescris un arrêt d'une semaine dans la mesure où vous êtiez sur thyrogen. Je lui réponds que dans mon cas, il n'était pas possible de prendre du thyrogen et que l'on m'a mis en hypothyroïdie : 3 semaines sur CYNOMEL et 2 semaines sans rien.... L'interne aurait peut être du regarder avant mon dossier....
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Oeillet Arrêt maladie après cure d'iode
buzhughors ligne
Inscrit le: 29.08.11
Messages: 178
féminin
40+
Message:

Message

 (p297806)
Posté le: 24. Sep 2011, 12:01
Répondre en citant

Bonjour,
Je fais ma cure d'iode à partir du 22 novembre.
Le 18 novembre, j'ai une scintigraphie et une autre le 29 novembre.
J'attends les documents que doit m'envoyer le centre pour l'arrêt du Lévo …
Le chirurgien m'a dit que je n'aurai pas d'arrêt de travail après ma cure Question
ma question est : puis-je avoir un arrêt de travail du 22 au 29 compris ou bien vais-je devoir aller travailler le 21 et le 28 ?
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: buzhug
Oeillethors ligne
Avatar

Inscrit le: 18.06.11
Messages: 230
non spécifié
Message:

Message

 (p297876)
Posté le: 25. Sep 2011, 19:24
Répondre en citant

buzhug a écrit:
Bonjour,
Je fais ma cure d'iode à partir du 22 novembre.
Le 18 novembre, j'ai une scintigraphie et une autre le 29 novembre.
J'attends les documents que doit m'envoyer le centre pour l'arrêt du Lévo …
Le chirurgien m'a dit que je n'aurai pas d'arrêt de travail après ma cure Question
ma question est : puis-je avoir un arrêt de travail du 22 au 29 compris ou bien vais-je devoir aller travailler le 21 et le 28 ?


Bonsoir,

Si cet arrêt est justifié, je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas bénéficer de 7 jours de maladie bien mérité. Ne te laisse pas faire si tu te sens fatiguée, tu n'as pas à quémander un arrêt maladie. D'autant plus que tu va être en Hypo et que tu ne sais pas comment tu vas réagir.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Oeillet
Beate
Avatar

Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p297887)
Posté le: 25. Sep 2011, 21:24
Répondre en citant

Bonsoir,

normalement, si on fait la cure d'iode en défrenation, donc en grosse hypo, il FAUT un arrêt de travail ! On est d'une part très fatigué, quasi incapable de travailler de manière efficace (on ne peut pas se concentrer, on oublie tout, on confond tout, on perd tout ...) - et d'autre part, en grosse hypo, il ne faut pas conduire, car on a la vitesse de réaction dramatiquement allongée, et le risque d'accident est vraiment important (d'ailleurs, si l'assurance peut prouver qu'on a conduit en hypo et qu'on SAVAIT que c'était déconseillé, ils ne payeront pas ...)

Le "minimum", c'est une semaine avant, et au moins 2 ou 3 après ... il faut savoir que le Lévothyrox met 6 (!) semaines à faire pleinement effet, même si après 3 semaines, on a déjà assimilé environ 87% du principe actif !

Quand on prend du Cynomel, les premiers jours après la sortie (en attendant que le Lévothyrox commence à agir, et en le diminuant progressivement), on peut reprendre plus vite - mais 8 à 10 jours semble vraiment un minimum, pour se rétablir de cette grosse fatigue.

De toute façon, ce n'est pas au chirurgien de décider : ce seront les médecins nucléaires qui pourront te donner un arrêt de travail, quand tu quitteras leur service après la cure. Et le médecin traitant pourra le prolonger, si nécessaire.

Fais bien attention à faire cocher la case "en rapport avec une ALD", sur l'arrêt de travail ! Car indemnités journalières pour les périodes d'arrêt liées à un cancer sont exonérées d'impôt - ce serait dommage de payer des impôts sur ces indemnités !

Bon courage !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
buzhughors ligne
Inscrit le: 29.08.11
Messages: 178
féminin
40+
Message:

Message

 (p297902)
Posté le: 26. Sep 2011, 06:32
Répondre en citant

Beate a écrit:
Bonsoir,

normalement, si on fait la cure d'iode en défrenation, donc en grosse hypo, il FAUT un arrêt de travail ! …

Le "minimum", c'est une semaine avant, et au moins 2 ou 3 après ...


Merci Beate … j'ai bien compris que c'était le médecin nucléaire qui fera mon arrêt pour "après" … mais pour "avant", je vais voir mon généraliste alors ?
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: buzhug
Beate
Avatar

Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p297904)
Posté le: 26. Sep 2011, 07:41
Répondre en citant

Bonjour,

Oui, va voir ton généraliste, dès que tu sentiras que ça ne va plus, que tu ne te sentiras plus en mesure d'aller travailler !

Et fais attention à ce qu'il coche la case "en rapport avec une ALD" - les indemnités journalières pour les arrêts liés au cancer sont exonérées d'impôts.

Bon courage !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
Oeillethors ligne
Avatar

Inscrit le: 18.06.11
Messages: 230
non spécifié
Message:

Message

 (p297908)
Posté le: 26. Sep 2011, 09:44
Répondre en citant

Beate a écrit:
Bonjour,

Oui, va voir ton généraliste, dès que tu sentiras que ça ne va plus, que tu ne te sentiras plus en mesure d'aller travailler !

Et fais attention à ce qu'il coche la case "en rapport avec une ALD" - les indemnités journalières pour les arrêts liés au cancer sont exonérées d'impôts.

Bon courage !

Beate


Bonjour, Beate

Il est évident que c'est au Médecin nucléaire de décider. Mais dans mon cas, c'est l'interne du service endocrinologie après ma cure d'iode qui a téléphoné au service de Médecine nucléaire avant de me donner un arrêt de maladie. Tout en me disant que de toute façon, 1 semaine suffisait car j'avais eu du thyrogen. Or pour mon cas et sachant qu'en juillet il y avait une rupture de stock... je lui ai répondu que j'étais en hypo et bien qu'ayant bien supporté l'hypo, j'avais peur du contre coup. Pour ma part, j'ai du qu'en même m'expliquer face à l'interne qui apparemment n'avait pas vu au préalable mon dossier. Car elle n'aurait certainement pas dit ces âneries. Maintenant, je comprends encore mieux les malades qui ne peuvent pas se défendre du fait de leurs affaiblissements dus à leur maladie ou la non-compréhension de celle-ci.

Par contre, beate, peux-tu m'éclairer sur l'exonération d'impôts des indemnités d'un arrêt maladie du fait d'un cancer. En effet, je suis fonctionnaire et à ce titre, je ne suis pas sur le régime général. C'est mon employeur qui me paie. Donc, dois-je déduire mon temps d''arrêt lors de ma déclaration de revenus l'an prochain. Merci d'avance.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Oeillet
Beate
Avatar

Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p297910)
Posté le: 26. Sep 2011, 10:22
Répondre en citant

Bonjour !


Bonne question !

Pour les fonctionnaires, c'est en effet légèrement différent !

Il y a un article dans la Lien à l'intérieur du forumFAQ , rubrique Droits du malade (qui date de 2005, mais a été actualisé en 2010) :

Lien à l'intérieur du forumDéclaration d'impôts: faut-il déclarer les indemnités ?

Et d'après une réponse de Bobette, pour les fonctionnaires, tant qu'on a encore le maintien de l'intégralité du salaire par l'employeur, ça ne change donc rien - par contre, si on est arrêté plus longtemps, avec une baisse du salaire et un éventuel complément par la mutuelle, on n'aura pas besoin de déclarer les montants versés par la mutuelle.

Discussion sur un forum : http://droit-finances.commentcamarc.....sables-longue-maladie-aldLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
les indemnités journalières de longue maladie sont non imposables, à condition d'être versées par un régime général de sécurité sociale ; si elles sont versées par un régime spécial qui assure le maintien du salaire (exemple : fonctionnaires ou assimilés ) les sommes sont alors intégralement imposables.

Tous les renseignements "Revenus imposables ou non : indemnités de maladie, d'accident, de maternité" sur le site "Service Public" : http://vosdroits.service-public.fr/F3152.xhtmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Bon courage !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
Juju Pastèquehors ligne
Inscrit le: 22.01.14
Messages: 4
non spécifié
Message:

Message

 (p373236)
Posté le: 22. Jan 2014, 21:34
Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,

je suis étudiante et suite à un cancer papillaire j'ai une cure d'iode (ma première et je l'espère dernière) le 3 mars, sous défrénation pendant un mois auparavant.

Je me demandais si je pouvais partir au ski avec ma promo le weekend du 15-16 mars ou si ce n'est vraiment pas raisonnable. Je sais que c'est une période fatiguante et un peu compliquée mais je ne me rends pas bien compte à quel point.

De manière générale j'espère pouvoir reprendre le sport assez vite, est ce que vous pouvez partager vos impressions pendant cette période, et plus généralement pendant la période de défrénation?

Est ce que "l'hypothyroidie" empire tout au long du mois ou est-ce que l'état se stabilise?
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Juju Pastèque
Beate
Avatar

Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p373251)
Posté le: 22. Jan 2014, 23:09
Répondre en citant

Bonjour,

et bienvenue !

Tu la fais où, cette cure d'iode ?

Dommage que tu ne puisses pas la faire sous Thyrogen - cela t'aurait évité la fatigue de l'hypothyroïdie ! On ne t'a pas parlé de cette méthode de préparation ? Parfois, les médecins préfèrent la "défrénation" classique - c'est à discuter avec eux.

La fatigue varie selon les personnes, certains la sentent à peine, d'autres sont vraiment à plat. Elle s'installe progressivement, et commence 8 à 10 jours après l'arrêt du Levothyrox. Et quand on reprend le Levothyrox, il met un certain temps à agir ... on reste donc fatigué pendant encore quelques semaines, même si ça va progressivement de mieux en mieux.

Pour les vacances au ski, difficile de te dire dans quelle forme tu seras ! En hypo, le problème est d'une part qu'en plus d'être fatigué, on est généralement très frileux - et les réactions sont un peu ralenties, ce qui peut éventuellement être dangereux sur les pistes.

Si tu as la possibilité de te reposer, de rentrer au logement dès que tu es fatiguée, si tu es avec de bons amis à qui tu pourras expliquer tes coups de fatigue, ces vacances pourraient être sympas malgré tout - mais il faudra vraiment pouvoir t'écouter, et t'adapter à ton état de fatigue !

Personnellement, j'ai repris le sport assez vite, en m'adaptant bien sûr - et cela m'a sans doute aidée à mieux vivre cette période. Au total, il faut quand-même compter environ 6 à 8 semaines avant de se sentir à peu près comme avant.

Bon courage, à bientôt ! Dis-toi que c'est la dernière ligne droite sur le chemin de la guérison !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
Aller à la page 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivant
imprimer le sujet: Combien d'arrêt de travail pour une cure d'iode ?
Sujet: 

Combien d'arrêt de travail pour une cure d'iode ?

dans le forum: 

Répondre au sujet Combien d'arrêt de travail pour une cure d'iode ? Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Cancer Combien d'arrêt de travail pour une...


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com